les maires
soursac site du conseil général

 © 2010  Soursac                            Fait par Soursac Informatique

Liste des maires de Soursac de la Révolution jusqu’à nos jours


Les recherches que vous trouverez sur cette page ont été effectuées par David Chalimon


Maires de Soursac


La biographie de Joseph Pertuis, maire ayant exercé le plus longtemps (1808 - 1864),  est racontée ici


La Première République :

Rappelons qu'avant la Révolution, l'administration communale est confiée à un syndic, élu ou réélu chaque année. Celui-ci n'exerce que quelques droits secondaires. L'organisation des municipalités est définie par la loi du 14/12/1789. La commune remplace la paroisse. Elle est gérée par un conseil général dont les membres, élus au suffrage direct masculin et censitaire pour 2 ans et rééligible par les citoyens actifs de la commune, contribuables payant un impôt au moins égale à 3 journées de travail dans la commune. Les élus doivent quant à eux payer un impôt au moins égale à 10 journées de travail. Ce conseil est organisé en 2 échelons : les notables (de 6 à 42 suivant la population) et les officiers municipaux (de 3 à 21). Ces derniers forment le corps municipal, élément actif et permanent du conseil général, à la tête duquel se trouve le maire. Il existe aussi un procureur de la commune, élu dans les mêmes conditions que le maire, chargé de requérir l’exécution des lois, et un secrétaire-greffier choisi par le conseil général de la commune.

Les premières élections municipales ont lieu en février 1790. Le maire est ensuite immédiatement installé après le grand rite de la prestation de serment. Le premier renouvellement des municipalités a lieu en novembre 1791 et le second en novembre 1792. En l’an III (début 1795), le renouvellement des municipalités suit la chute des conventionnels et l’arrivée des thermidoriens.

Conseil général de la commune de SOURSAC en 1793


Le Directoire :

La constitution du 8 Fructidor an III (22/08/1795) supprime les districts, donnant de l'importance aux cantons qui se substituent de fait aux communes par leurs municipalités de canton. La municipalité de canton se compose alors d'un président et d’un vice-président, tous deux élus par l’ensemble du canton, d'un commissaire, nommé par le pouvoir central, ainsi que d’un agent municipal et d’un adjoint, élus par chacune des communes du canton quel que le nombre de leurs habitants. Ces élus le sont pour 2 ans renouvelés par moitié tous les ans. Après 2 mandats consécutifs, ils sont inéligibles pour 2 ans. Ils doivent en outre être âgés d’au moins 25 ans.  La commune rurale perdait de fait toute vie réelle; aussi de nombreuses démissions et rivalités sont observées qui aboutissent à la disparition de ces municipalités de canton avec la constitution du 22 Frimaire an VIII (13/12/1799), peu après le coup d'état du 18 Brumaire et la prise du pouvoir par Bonaparte.

Municipalité du canton de LAPLEAU durant le Directoire

Agents municipaux et adjoints de la commune de SOURSAC durant le Directoire


Le Consulat et Premier Empire :

La constitution du 22 Frimaire an VIII (13/12/1799) fait disparaître la municipalité de canton. Les citoyens de chaque arrondissement communal doivent alors désigner par suffrage une « liste de confiance », contenant un nombre de noms égal au dixième du nombre des citoyens de la commune. Les fonctionnaires publics de l’arrondissement communal seront pris dans cette liste.

Avec la loi municipale du 28 Pluviôse an VIII (17/02/1800), l’appellation de maire revient, il remplace celui d’agent municipal. Le maire est assisté d’un adjoint. Les officiers municipaux deviennent des conseillers municipaux. Le maire et son adjoint sont nommés (et, le cas échéant, suspendus) par le premier consul dans les communes de plus de 5 000 habitants, par le préfet du département dans les communes de moins de 5 000 habitants. Ils n'ont rien à voir avec le conseil municipal mais sont des agents de l'Etat chargés de fonctions administratives en particulier en matière d'état civil et de police. Les membres du conseil municipal (au nombre de 10, 20 ou 30 selon la taille de la collectivité), mis en place dans chaque commune, sont nommés par les préfets pour une durée de trois ans.

A compter du 2 Pluviôse an IX (22/01/1801) le maire est chargé seul de l’administration de la commune et les conseillers ne seront consultés que lorsqu’il le jugera utile. Ce pouvoir absolu du maire sera exercé jusqu’en 1867, renforçant le prestige attaché à la fonction.

Avec l’addendum constitutionnel du 16 Thermidor an X (04/08/1802), les conseillers sont nommés pour dix ans, le maire et son adjoint pour cinq ans. Le premier renouvellement aura lieu en 1808. Cette organisation communale napoléonienne prévaudra pendant une trentaine d'années.

Nominations des maires de SOURSAC de l'an VIII à 1876

Nominations des adjoints de SOURSAC de l'an VIII à 1876

Conseil municipal de SOURSAC de l’an XI

Nominations du 17/05/1808

Nominations du 16/04/1812

Nominations du 09/05/1818

Nominations du 06/05/1827

Nominations du 11/05/1830


La Restauration :

La Monarchie de Juillet réformera sensiblement ce système. Selon la loi du 21/03/1831, le maire et ses adjoints font désormais partie intégrante, avec les conseillers municipaux, du « corps municipal ». S'ils sont toujours nommés par le chef de l'exécutif (le roi) ou par les préfets, ces derniers doivent les choisir parmi les membres du conseil municipal. Mais le maire, membre du « corps municipal », même s'il préside les réunions du conseil municipal, reste l'agent de l'Etat dans la commune sous la surveillance étroite de l'administration supérieure (notamment le sous préfet!). Les conseils municipaux sont désormais composés de conseillers élus pour 6 ans (et renouvelés par moitié tous les 3 ans) par une assemblée d'électeurs communaux dans le cadre d'un suffrage censitaire. Les maires sont aussi renouvelés ou confirmés dans leurs fonctions aux 3 ans.

Moitié A du conseil municipal de SOURSAC : élections du 08/10/1831

Moitié A du conseil municipal de SOURSAC : élections du 21/05/1837

Moitié A du conseil municipal de SOURSAC : élections du 11/06/1843

Moitié B du conseil municipal de SOURSAC : élections du 03/12/1834

Moitié B du conseil municipal de SOURSAC : élections du 07/07/1840

Moitié B du conseil municipal de SOURSAC : élections du 21/06/1846


La Seconde République :

Les journées révolutionnaires de février 1848 renversent le roi Louis-Philippe et, le 02/03/1848, le suffrage universel masculin est proclamé en France. La majorité électorale est fixée à 21 ans, l’éligibilité à 25 ans, et le scrutin est secret. Les élections municipales qui suivent sont l’occasion de mettre en place ce nouveau scrutin. Les maires sont élus par le conseil municipal pour les communes de moins de 6 000 habitants. Pour les chefs-lieux d'arrondissement, de département et les villes de 10 000 habitants et plus, ils continueront d'être nommés par le préfet. Le 31/05/1850, une nouvelle loi restreint ce suffrage universel en imposant 3 ans de résidence dans le canton pour pouvoir voter.

Conseil municipal de SOURSAC : élections du 30/07/1848


Le Second Empire :

Le 02/12/1851, Louis-Napoléon Bonaparte fait son « coup d’Etat » et s’empare du pouvoir. Les maires comme les conseils municipaux républicains sont révoqués et dissous, remplacés par des maires à nouveau nommés. Les conseillers municipaux restent élus au suffrage universel. Le rétablissement de l’Empire intervient le 02/12/1852. La loi sur l’organisation municipale, plusieurs fois repoussée, est enfin votée le 05/05/1855 et les élections municipales sont fixées au 29 /07/1855, et ensuite tous les 5 ans. Le maire, nommé par le préfet n’est pas forcément membre du conseil municipal. Cependant, par la volonté de Thiers, une circulaire ministérielle du 29/06/1865 admet officiellement que le maire doit être de préférence choisi au sein du conseil municipal.

Conseil municipal de SOURSAC : élections des 22 et 29/08/1852

Conseil municipal de SOURSAC : élections des 29/06 et 05/07/1855

Conseil municipal de SOURSAC : élections du 19/10/1860

Conseil municipal de SOURSAC : élections du 23/06/1865

Conseil municipal de SOURSAC : élections du 07/08/1870


La Troisième République :

Après la défaite de Sedan, le 02/09/1870, la République est proclamée le 4 du même mois, et les préfets de la nouvelle République nomment les maires par décret du 24/09/1870. La guerre n’est pas finie. Le 18/03/1871, les Parisiens, humiliés par la défaite de leur pays face aux Prussiens et énervés par un long siège, s’en prennent aux troupes gouvernementales: c’est « la Commune » qui sera dissoute le 28/05/1871 dans le sang. Cette insurrection parisienne accélère le processus conduisant à l’élection des maires. Le 04/04/1871, une loi municipale transitoire est adoptée et dans chaque localité les opérations électorales sont organisées et dirigées par l’élu d’août 1870.

Conseil municipal de SOURSAC : élections des 30/04 et 07/05/1871

Le 24/05/1873, les députés retirent leur confiance à Adolphe Thiers, qui doit démissionner. Il est aussitôt remplacé par le maréchal de Mac-Mahon à la présidence de la République, chargé de défendre « l’ordre moral ». Les royalistes reprennent des forces et le gouvernement réactionnaire fait voter la loi du 20/01/1874 qui redonne au pouvoir central le droit de nommer tous les maires, sans obligation de les choisir parmi les conseillers municipaux. Les élections municipales fixées à 04/1874 sont reportées à l’automne et les préfets sont invités à changer autant de maires qu’ils le jugeront utile. La circulaire ministérielle du 05/05/1876 prescrit le retour des maires remplacés en fonction de la loi du 20/01/1874. En attendant le vote d’une loi définitive, les députés annulent celle de 1874 et rétablissent celle de 1871. La loi du 12/08/1876 rend la désignation des maires aux conseils municipaux sauf dans les villes, chef-lieu de département, d’arrondissement et de canton. C’est la loi Goblet du 28/03/1882 qui instituant l'élection de tous les maires par les conseils municipaux. Les élections municipales prévues pour fin 1877 sont repoussées à 01/1878.

Conseil municipal de SOURSAC : élections des 22 et 29/11/1874

Conseil municipal de SOURSAC : élections du 06/01/1878

Conseil municipal de SOURSAC : élections du 09/01/1881

Il faut attendre le 05/04/1884 et la promulgation de la loi dite « la grande charte républicaine de la liberté municipale », pour trouver une véritable loi municipale, qui régit pour l'essentiel, le fonctionnement des assemblées locales actuelles, notamment le nombre de conseillers en fonction du nombre d'habitants de la commune. Le mandat est alors de 4 ans.

Conseil municipal de SOURSAC : élections du 04/05/1884

Conseil municipal de SOURSAC : élections du 06/05/1888

Conseil municipal de SOURSAC : élections des 01 et 08/05/1892

Conseil municipal de SOURSAC : élections des 03 et 10/05/1896

Conseil municipal de SOURSAC : élections des 03 et 10/05/1900

Conseil municipal de SOURSAC : élections des 01 et 08/05/1904

Conseil municipal de SOURSAC : élections des 03 et 10/05/1908

Conseil municipal de SOURSAC : élections des 05 et 12/05/1912

Le 01/08/1914, c’est la mobilisation générale. Prévues pour 1916, les élections municipales sont renvoyées à plus tard. Elles n’auront lieu après la fin du conflit les 30/11 et 07/12/1919, le mandat est alors porté à 6 ans. En 1925, il est ramené de nouveau à 4 ans avant de passer définitivement à 6 ans en 1929.

Conseil municipal de SOURSAC : élections des 30/11 et 07/12/1919

Conseil municipal de SOURSAC : élections du 03/05/1925

Conseil municipal de SOURSAC : élections des 05 et 12/05/1929

Conseil municipal de SOURSAC : élections des 05 et 12/05/1935


La Quatrième et Cinquième République :

Les élections municipales des 29/04 et 13/05/1945 interviennent alors que la France et les alliés sont encore en guerre. Pour la première fois les femmes sont appelées à voter. Les élections municipales des 19 et 26/10/1947 sont véritablement les premières de la Quatrième République.

Conseil municipal de SOURSAC : élections des 29/04 et 13/05/1945

Conseil municipal de SOURSAC : élections des 19 et 26/10/1947

Conseil municipal de SOURSAC : élections des 26/04 et 03/05/1953

Conseil municipal de SOURSAC : élections du 08/03/1959

Conseil municipal de SOURSAC : élections du 14/03/1965

Conseil municipal de SOURSAC : élections du 14/03/1971

Conseil municipal de SOURSAC : élections des 13 et 20/03/1977

Conseil municipal de SOURSAC : élections des 06 et 13/03/1983

Conseil municipal de SOURSAC : élections des 12 et 19/03/1989

Conseil municipal de SOURSAC : élections du 11/06/1995

Conseil municipal de SOURSAC : élections des 11 et 18/03/2001

Conseil municipal de SOURSAC : élections des 9 et 16 mars 2008

Conseil municipal de SOURSAC : élections des 23 et 30 mars 2014






élections des 23 et 30 mars 2014 : 451 inscrits

vote

Véronique LAPEYRE, Infirmière

215/ 1er tour : 402 votants

André FREYSSAC, 2ème adjoint,  receveur de la Poste, retraité

208

Michel BARRASSIN, retraité du secteur agro-alimentaire

198

Nathalie GOÛT, commerçante

197

Bernard SEINCE,  agent d’entretien, retraité

197/2ème tour : 402 votants

Mathieu CHAVEROUX, 3ème adjoint, conseiller chambre d’agriculture

193

Serge GUILLAUME, élu maire,  retraité de la DDE

190

David CHAULET, agriculteur

178

Jacqueline CAUX, auxilliaire de vie sociale, retraitée

177

Joëlle VERBIGUIE, 1er adjoint, employée

177

Yves FARNIERAS, retraité fonction publique

174

Bas de page Haut de page